j'ai connu des Martines … y'en a même avec qui j'ai partagé mon bureau … et c'était pas une partie de plaisir, crois-moi …

La première que j'ai rencontré était ma chef … ce n'était pas ici, dans cette boîte, ni même dans ce département … sa journée type : arrivée à 9h, tour du service pour dire bonjour, café et papotage avec sa copine jusque 10h30, lecture du journal jusqu'à 11h, ouverture des méls (trop déprimant ça), pause déjeuner de 11h30 à 14h00 (attention, la pause déjeuner consiste en des biscottes et de la compote), puis de nouveau café et papotages avec sa copine jusqu'à 15h00, aller se pavaner et faire la belle devant devant le grand patron et ensuite, je ne sais pas, je partais moi, ayant terminé ma journée de TRAVAIL …

L'anecdote: un jour, j'étais en pause déj, le grand patron vient, voie que je déjeune et donc, va voir chez la Martine (qui n'était pas en pause, elle) pour lui demander une photocopie en urgence … elle savait que je mangeais, elle est venue quand même me trouver puis m'a dit « ah, euh, tu manges, là, non mais c'est parce que Grand Patron veut une photocopie tout de suite » … « oui, et alors ? » … « ah bah je vais le faire alors, bouges pas » … « oui, c'est pour ça qu'il est venu TE voir, alors comptes pas sur moi pour te dire merci »

Un peu plus tard dans ma carrière, j'ai partagé le bureau d'une Martine … gratinée aussi celle-là ...arrivée de bonne heure, elle déballait sa trousse de maquillage et commence la réfection de son visage … suite à quoi, elle sortait diverses gélules et compléments alimentaires qu'elle avalait avec son orange fraîchement pressée (les Martines sont super équipées en général, le bureau est une annexe de leur maison), ensuite c'était l'heure du petit-déjeuner, puis tournée générale de bisous pour dire bonjour à tout l'étage … ensuite, c'était l'heure du téléphone … celle-là, elle n'organisait pas ses WE, elle organisait ses RV santé, homéopathe, ostéopathe etc … pour finir par un coup de fil à sa fille … pause déjeuner puis promenade digestive (c'est pas bon de rester enfermée sans bouger) … l'après-midi, c'était soit vernissage des ongles (bonjour l'odeur), soit un petit film sur l'ordinateur, soit discuter avec les autres Martines de la boîte …

L'anecdote : cette Martine ne bossait pas le vendredi … c'est ce jour-là que sa chef venait me voir pour me donner du courrier à frapper en me disant « ça va tellllllllllement plus vite avec vous » … eh ouais ...

 

La Peste